Caractéristiques Boeuf charolais

Caractéristiques Boeuf charolais

boeuf-charolais

A l’origine, comme la très large majorité des bœufs, les charolais étaient utilisés comme animaux de traction dans leur bassin d’origine, le Charolais et le Brionnais.
A cette époque et jusqu’au 17ème siècle, la majorité des terres françaises étaient exploitées en cultures.
puce_jauneA la fin du 17ème siècle dans cette zone, les métayers pouvant gérer leurs terres en toute liberté, les haies sont apparues, fermant des prés herbagers riches destinés à l’embouche des animaux. C’est à cette époque, vers 1698, qu’apparaissent entre juin et novembre sur les étals des marchés de Sceaux et de Poissy les premiers bœufs engraissés de la sorte. L’intérêt pour cette race reconnue supérieure pour ses qualités de viande se développe tout au long du 18ème siècle. La famille Mathieu, originaire d’Oyé, est la première à exporter la race hors du bassin d’origine pour aller s’implanter dans la Nièvre. C’est le début du développement de la race. Parallèlement, de nombreux essais de croisement sont réalisés qui aboutissent à la même conclusion. La race charolaise (également appelée à cette époque nivernaise) dispose de qualités remarquables pour sa production de viande en race pure.

puce_jauneUn premier herd book de la race a été créé en 1864 dans la Nièvre (race Charolais-Nivernais), et un second en Sâone et Loire en 1887 (race Charollaise). Les deux herd book ont ensuite fusionné en 1920, conservant le nom « Charolaise » avec un seul « l », et fixant le siège à Nevers. Cette date marque la fixation définitive des caractéristiques de la race charolaise, qui est aujourd’hui présente dans 70 pays, sous tous types de climat et latitude, preuve de la remarquable capacité de production qu’elle a su conserver et améliorer d’année en année.

Caractéristiques Boeuf charolais
Laisser un avis
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plusAccepter